Dites au revoir aux calories vides

L'époque ou l'on comptait les calories est dépassée. Désormais, nous savons que notre organisme a besoin de certains micro-nutriments pour l'aider à bien fonctionner.

Vitamines variées, oligo-éléments, anti-oxydants, minéraux: nous entendons parfois leurs noms, mais nous les connaissons peu. Vous avez déjà entendu parler de la vitamine C, des oméga 3, du magnésium. Des fibres qui permettent de faciliter le transit, de nous rassasier et, plus encore, de nourrir les "bonnes" bactéries vivant dans nos intestins, actrices de notre immunité, digestion et équilibre global. De très nombreuses autres molécules sont indispensables et nous protègent telles que zinc, sélénium, prébiotiques, polyphénols du raisin, flavonoïdes du thé, vitamine E de l'huile de tournesol...etc  Elles n'apportent pas de calories mais sont indispensables aux réactions chimiques dans chacune de nos cellulles. Pour fabriquer mais aussi détruire, pour drainer, nous faire fonctionner et nous protéger du veillissement, des bactéries, des polluants. Sans ces molécules nous ne pourrions même pas utiliser l'énergie apportée par les sucres, graisses et protéines.

Veillons donc à consommer quotidiennement des aliments riches, et non des calories vides.

Ou se trouvent les calories vides ?

A calories égales, deux aliments peuvent apporter plus ou moins d'éléments protecteurs et utiles à notre organisme. Sucre blanc versus sucre complet. Pâtes blanches versus pâtes complètes. Barre chocolatée versus amandes et chocolat. Bonbons versus dattes. Chips versus huile de noix. Céréales fourrées pour petit déjeuner versus pain complet beurre chocolat. Les premiers sont porteurs de calories vides. La différence entre ces aliments réside dans leur richesse ou absence de fibres, de minéraux, dans leur type de graisse, dans la capacité de leurs sucres à faire augmenter notre glycémie (c'est l'index glycémique, plus ou moins élevé selon le type de sucre et le mode de fabrication). Les aliments transformés industriellement font souvent appel à des matières premières raffinées, peu concentrées en micro-nutriments, du fait de leur moindre coût. En plus d'êtres pauvres en bon nutriments, elles sont souvent riches en conservateurs, colorants, additifs aux effets inquiétants voir dangereux.

snickers versus amandes

L'exemple tout simple du magnésium: Nos cellules ont besoin de magnésium pour assimiler le sucre. Le magnésium nous sert également à calmer notre système nerveux et à réfréner nos envies de sucre. On comprend donc que la faiblesse en magnésium d'une barre chocolatée va nous forcer à utiliser notre propre magnésium pour assimiler le sucre. Donc nous rendre plus facilement stressé, et donc "accro" au sucre. Cercle vicieux ! Eduquons notre palais au goût raffiné d'une poignée d'amande et d'un exquis chocolat de dégustation ! Autant de calories mais peu de sucres, le plein de fibres (et donc une meilleure satiété), et bien sûr beaucoup de magnésium. Au passage, on protège notre système cardiovasculaire grâce à ses phytostérols et sa vitamine E (manger 30 g d'amandes chaque jour diminuerait de 45% le risque de maladie cardiovasculaire!).

On peut donc manger des aliments très caloriques s'ils apportent des micro nutriments? 

bonnes graisses saumon avocat noix lin santé cardiovasculaire

En un sens oui: ainsi on recommande de consommer en moyenne 2 cuillères à soupe par jour d'huile de première pression à froid (olive, noix, colza...). Une poignée d'amandes, noix, noisettes chaque jour. De l'avocat régulièrement. Des poissons gras au moins une fois par semaine (maquereau, saumon sauvage, foie de morue...). Et du côté des sucres, du raisin sec extrèmement riche en polyphénols, anti veillissement cellulaire, des dattes ou des figues sèches chargées de minéraux. Ces aliments sont très concentrés en calories, oui, mais... utiles. 

.

Tout en gardant du bon sens: nous mangeons en moyenne 1/3 plus que nos besoins énergétiques. Nous sommes sédentaires, c'est à dire que nous passons au moins 4h assis par jour. Et quand nous quittons nos bureaux, nous manquons également d'activité physique: la recommandation de 10.000 pas par jour, en 1/2 h d'activité, n'est pas atteinte par la majorité des français, même les jeunes. Si nous cumulons aliments très caloriques, manque d'activité physique ET aliments industrialisés riches en calories "vides", nous augmentons même les risques pour notre santé. 

La densité nutritionnelle.

Pour limiter tout de même nos apports d'énergie, nous pouvons nous référer à la densité nutritionnelle des aliments. Il s'agit de leur teneur en micronutriments ramenée à l'apport de calories. On peut ainsi chosir des aliments ayant le meilleur ratio: les légumes et les fruits sont par exemple très pauvres en calories et très concentrés en micro nutriments. Avec 5 à 7 portions de 100g par jour, on minimise l'apport calorique de la journée tout en dopant les effets santé. 

Le champion toutes catégories de la densité nutritionnelle: le foie de veau. A choisir bio pour éviter la concentration dans le foie des traitements donnés à l'animal. Viennent ensuite algues, palourde et huitre, cresson, café, épinards et persil. A l'inverse, sans surprise, on retrouve les densités nutritionnelles les plus faibles dans les sodas, la mayonnaise industrielle, les frites, le pain au chocolat. Egalement très faibles, le rôti de porc, le riz blanc, pain blanc, pâtes blanches, les galettes de riz soufflé.

Comment dire au revoir aux calories vides?

cuisiner fait maison santé healthy diététique aliments nourrissants non industrialisés

En choisissant des aliments non transformés la plupart du temps et en les cuisinant soi-même. Des aliments non raffinés: huiles première pression à froid, sucre complet et pas roux, farine demi complète ou complète selon l'usage, pâtes et riz complets. Des légumes, fruits, légumes secs, fruits oléagineux, poissons variés. Viandes et laitages issus d'élevage de qualité, notamment bleu blanc coeur, qui assure une alimentation riche en oméga 3 aux animaux. Des laitages bruts, variant entre vache, chèvre, brebis.

L'idée vous séduit, mais vous savez d'avance que ce ne sera pas toujours le cas? Pour les aliments industrialisés, réfèrez-vous à l'étiquette. On privilégie l'aliment avec la liste d'ingrédients la plus proche d'un aliment fait maison, et parmi les ingrédients les plus riches en micro nutriments. On choisit des biscuits à la farine et au sucre complets plutôt que farine ou sucre non spécifiés (forcément raffinés). On évite les graisses hydrogénées ou acides gras trans. On cherche le dosage d'oméga 3 le plus élevé. Dans le cas de plats préparés, on cherche la teneur la plus élevée en protéines, et un dosage de graisses inférieur à 5g pour un plat de 200kcal. La teneur en fibres la plus élevée. Et on complète avec un légume ou fruit cru à croquer.

 

.

 Vous souhaitez améliorer votre organisation pour intégrer plus de fait maison ?
Inscrivez-vous au prochain atelier sur ce thème à Basse Indre mardi 23 janvier de 18h30 à 20h.
 

Propulsé par HelloAsso
comments powered by Disqus